Pour s’entendre, se comprendre et se rejoindre

Le langage est une fascinante aventure culturelle, d’époque et de mœurs. Ce faisant, il est parfois un enjeu lorsqu’il est question d’être sur la même longueur d’ondes.

Dans le but d’écarter toute confusion ou malentendu quant à l’usage de certains mots et expressions, à moins que le contexte n’exige une interprétation différente, voici les définitions de la terminologie et du vocabulaire utilisé dans le Système et le Parcours Flot.

 

Note sur les mots mécompris

Ne passez pas par-dessus les mots mécompris ou inconnus. Chaque fois que vous passez par-dessus un mot mécompris ou inconnu, vous vous éloignez de l’objectif de la transmission et des intentions de celui qui partage.

Pour le bien de la compréhension mutuelle, prenez le temps de prendre le temps de questionner et de préciser les définitions des mots qui vous sont les moins familiers, voir ceux qui vous sont inconnus. Il s’agit d’un exercice crucial et généreux, permettons à tous de mieux s’entendre, de mieux se comprendre et se mieux se rejoindre.

Abréviations

  • APR : « Arrière-plan de relation », qui supporte et lie les DAE.
  • APO : « Arrière-plan d’origine », comme étant à la source de l’APR.
  • DAE : « Domaine d’actions et d’expression ».
  • DIM : « Dimension », soit les dynamiques fondamentales inhérentes au DAE central.
  • DOR : « Domaine d’orientation », des DAE.
  • RTR : « Rôles, tâches et responsabilités ».

Définitions

Accomplissement.

État d’être complet et accompli (ressenti), d’avoir fait l’expérience de l’accomplissement; atteinte d’un résultat entier, concret et mesurable.

Affinité.

Relation qui lie deux choses. Relation, tendance et attirance (en arrière-plan) qui tisse un lien entre deux corps, deux entités, deux choses, deux domaines, deux sujets, et par correspondance.

Arrière-plan de relation et d’origine.

Arrière-plan de relation (APR)

  • Arrière-plan : qui est en arrière de; qui n’est pas nécessairement visible ou reconnu.
  • Relation : lien, rapport d’une chose à une autre ; interaction, liaison entre deux choses ou entités.
  • Exemples :
    • APR vis-à-vis du sujet ou de l’objet
    • APR de vous vers les autres
    • APR des autres vers vous
    • APR des autres vers les autres

Arrière-plan d’origine (coming from)

  • Arrière-plan : qui est en arrière de; qui n’est pas nécessairement visible ou reconnu.
  • Origine (d’) : autrement dit l’intention ou la volonté, dévoilée ou non, consciente ou inconsciente, à l’origine de « X ».

Clarté.

Caractère de ce qui est clair intellectuellement, de ce qu’il est aisé de comprendre. La clarté d’une idée, d’un raisonnement, d’une intention, d’une communication. État de lucidité et de discernement. Avoir de la clarté dans l’esprit, de la clarté d’esprit, avoir des idées claires, nettes.

Déclaration d’intention.

Accord écrit, véhiculé et partagé, afin de formaliser des intentions, des moyens ou des buts ; Déclaration vivante, créatrice, manifeste et porteuse de sens.

« Une déclaration n’est vivante et manifeste que dans l’écoute de celui qui l’entend. Écouter activement et puissamment est un acte de respect. Prendre le temps de considérer et de saisir véritablement ce qui fut transmis est un acte de générosité. Prendre responsabilité de son pouvoir créateur est un acte de bravoure. Incarner et transmettre dans ses gestes quotidiens les principes et la sagesse acquis sont des actes altruistes, nobles et honorables. Et tout ceci est disponible à quiconque en fait le choix sincère. »

 

— Cercle des Fondateurs de l’Alliance.

Dimension.

Du latin dimensio, de dimetiri (« mesurer en tous sens »). Taille relative ; aspect ; portée.

Dans le Système Flot, une dimension correspondant à la portée relative du champ d’actions et d’expression d’un thème central, et décrit les dynamiques inhérentes à la mise en relation de ce dernier avec ses sous-thèmes périphériques.

Discernement.

Action de discerner, de distinguer, de discriminer ; Faculté, ou capacité de l’esprit, d’apprécier (juger) clairement et sainement les choses (objets de pensée) ;

Étymologie : du verbe discerner, issu du latin discernere, séparer, mettre à part, distinguer ; Le discernement est l’action de discerner : de séparer, de mettre à part ; de distinguer quelque chose au moyen de la vue ou d’un autre sens ; Au sens figuré et par extension, le discernement est l’aptitude, donnée à l’esprit ou acquise par l’expérience, qui permet : de bien apprécier les choses, de les juger avec clarté, avec justesse, selon leur nature et à leur juste valeur ; de distinguer le vrai du faux, ce qui est « bien » de ce qui est « mal » ; d’apprécier les qualités et les défauts d’un individu.

Domaine.

Domaine : Du latin dominium (« propriété ») de dominus (« maitre (de maison) ») et domus (« maison »). (Mathématiques) Ensemble de définition, c’est-à-dire ensemble des antécédents d’une relation, notamment fonctionnelle.

Domaine d’actions et d’expression (DAE) : désignation d’un thème au sein du système.

  • Action : Du latin actio de agere (agir, faire). Opération par laquelle se produit un effet ; influence de l’être qui agit. Tout ce qu’on fait.
  • Expression : Manifestation ; manière dont quelqu’un ou quelque chose se manifeste.

Domaine d’orientation (DOR) d’un DAE : attribution fonctionnelle (fonction de) de l’orientation d’un DAE au sein du système.

  • Orientation : (Sens figuré) Direction. (Sens figuré) Tendance.

Énaction, énacteur.

À la fois apprendre et enseigner en situation.

Énaction (principe de l’).

  • Définit un principe vivant de transmission de la connaissance comme quoi un individu en train de créer ou de se regénérer, est également en train de regénérer et de transformer son environnement; Dans un contexte de d’accompagnateur (coach) / accompagné («coaché»), il n’y a pas de professeur ni d’étudiant, car les deux sont à la fois professeur et étudiant ; Citation : « Celui qui sait, se tourne vers celui qui ne sait pas. Celui qui ne sait pas, se tourne vers celui qui sait. Des deux, le maître n’est pas celui que l’on pense. » (Richard Bach).

Énacteur.

  • Est un néologisme issu de Énaction, et qui défini celui qui est en train d’énacter, c’est à dire celui qui à la fois enseigne, partage et apprend ; Il s’agit d’une posture neutre, sans autorité ni prétention quelconque ; Il s’agit d’une ouverture d’esprit à apprendre, à découvrir, à redécouvrir pendant l’acte d’enseigner et de partager. Mot apparenté : co-créateur, co-apprenant.

Existence.

Le fait de posséder une réalité. Ex.: « Mettre en existence quelque chose ».

    Flot.

    • Acronyme de « Facilitateur Logistique, Organisationnel et Technologique ».
    • Synonymes : flux, onde, mouvement.
    • Sens propre : De l’ancien bas vieux-francique *flôt (« flux, cours d’eau »); masse d’eau en mouvement.
    • Sens figuré : Grand quantité de chose; ce qui semble couler comme un flot. 

    Imputabilité.

    L’imputabilité, être imputable de, est l’occasion de vivre par choix plutôt que de façon accidentelle. L’imputabilité est l’occasion de façonner l’avenir plutôt que de s’asseoir et attendre qu’il se produise. L’imputabilité, comme l’origine de votre parole, est le terrain par lequel votre pouvoir de création est généré continuellement.

    Le principe de Création vit au cœur du principe de l’Imputabilité.

    Sans imputabilité, sans intentions, sans paroles engagées, sans promesses ni déclarations, le pouvoir de création est peu accessible, sauf au mieux, dans l’apogée de vos sentiments.

    Une promesse a un réel pouvoir. Une promesse, faite en vous tenant depuis l’énoncé (postulat) « qui vous êtes est votre parole », vous engage en tant que participant. Vous cessez d’être un spectateur et vos mots deviennent des actions manifestes qui ont un impact concret sur le monde.

    Avec une promesse, vous créez une condition qui soutient votre engagement plutôt que vos humeurs. Lorsque le dialogue intérieur de motivation fait surface par rapport à vos préférences ou à vos engagements, et que vous choisissez sciemment d’ignorer ce dialogue en faveur de faire ce que vous avez dit que vous alliez faire, tout simplement parce que vous avez dit que vous alliez le faire, vous vous distinguez donc de votre psychologie. À ce moment, vous êtes votre parole comme action manifeste et créatrice, plutôt que juste une idée que vous avez.

    À ce moment la promesse devient qui vous êtes plutôt que juste quelque chose que vous avez dit et votre relation vis-à-vis votre pouvoir de création et le monde change. Vous vous retrouvez à produire des résultats qui peuvent sembler discontinus et imprévisibles du point de vue du spectateur. Cependant, l’expérience que vous en retirez est la joie, l’audace, l’énergie irrépressible et la satisfaction.

    Le pouvoir de création existe non seulement lorsqu’on en parle, mais lorsque nous donnons la puissance aux autres d’en parler. Le succès de notre création sera mesuré par notre capacité à pénétrer la réalité conceptuelle qui prédomine avec la possibilité que la Création est. Cet environnement est sculpté et renforcé par la pratique, la participation et l’engagement continus.

    — Adaptation d’un texte original de Werner Erhard

    Imputable.

    Rôle (fonction) d’un membre d’un groupe désirant jouer en équipe, dans l’accomplissement d’un but commun et autodéterminé par le groupe ; Ce rôle a pour fonction d’être l’espace de l’imputabilité dans le jeu afin que les actions nécessaires à l’accomplissement soient faites avec puissance et efficacité ; dans le domaine de l’être (en action). Voir aussi : Imputabilité ; Responsabilité ; Responsable.

    Intégrité.

    Caractère attribué à une façon d’être (intègre). État d’une chose qui est dans son entièreté, complète, sans plus ni moins, et qui n’est pas modifiée, entamée ou altérée; état de quelque chose qui fonctionne parfaitement, ex. : la roue de vélo fonctionne lorsqu’elle est entière, et que tous les rayons sont à leur place respective.

    Jeu, jouer.

    Jeu

    • Imaginez cela comme une expérience immersive, une initiative ou un projet qui vous mobilise activement. Vous entrez dans l’arène, vous performez et vous « jouez » selon un ensemble de règles préétablies. Le jeu a un but clairement défini et offre des résultats tangibles et mesurables. C’est une représentation symbolique de notre manière unique et dynamique d’aborder les affaires et la vie.

    Jouer

    • C’est l’acte passionnant de participer activement au jeu, de se plonger dans une activité choisie ou auto-dirigée. C’est l’engagement dans une collaboration productive, l’effort commun de faire avancer les affaires et la vie, ensemble. C’est accepter et embrasser le mouvement constant et l’évolution du jeu. Dans cette vaste scène de la vie, nous sommes tous des acteurs engagés. Jouant ensemble dans une symphonie harmonieuse ; Se livrer au jeu, pratiquer une activité déterminée ou autodéterminée ; Faire affaires ensemble.

    Responsabilité.

    La responsabilité débute par la volonté d’affirmer que nous sommes les acteurs et les créateurs de notre propre vie. C’est une déclaration et non une affirmation, c’est-à-dire que c’est une prise de position, un contexte à partir duquel on choisit de vivre. La responsabilité n’est ni un fardeau, ni une faute, ni un éloge, ni un blâme, ni un mérite, ni une honte, ni une culpabilité. En matière de responsabilité, il n’y a pas d’évaluation du bien ou du mal, du bon ou du mauvais. Il y a simplement l’état des choses et la position que vous choisissez d’adopter concernant cet état des choses.

    Être responsable commence par la volonté de composer avec une situation à partir du point de vue de la vie que vous êtes le générateur de ce que vous faites, de ce que vous avez et de ce que vous êtes. Ce n’est pas une vérité absolue, mais plutôt une perspective à adopter.

    Personne ne peut vous rendre responsable, tout comme vous ne pouvez pas imposer la responsabilité à autrui. C’est un cadeau que vous vous offrez, un contexte qui vous donne du pouvoir et vous permet d’avoir une voix dans votre propre vie.

    — Adaptation d’un texte original de Werner Erhard

    Responsable.

    Rôle (fonction) d’un membre d’un groupe désirant jouer en équipe, dans l’accomplissement d’un but commun et autodéterminé par le groupe ; Ce rôle a pour fonction de poser les actions nécessaires à l’accomplissement ; dans le domaine du faire. Voir aussi : Responsabilité ; Imputabilité ; Imputable.

    Savoir-devenir.

    Le savoir-devenir ajoute au savoir-être une perspective dynamique et temporelle : la manière dont l’être humain se met en projet en tentant d’infléchir le cours des choses, en cherchant du sens dans son futur.

    Le savoir-devenir c’est aussi savoir anticiper, devenir l’auteur de sa trajectoire de vie et devenir source de la relation aux autres et de sa créativité. Le savoir-devenir exprime donc la capacité à savoir évoluer.

    Ainsi, Jacques Rodet, consultant en formation à distance et maître de conférences à l’Université de Versailles, contextualise le savoir-devenir comme suit :

    « Ainsi, le savoir-devenir renvoie à la capacité de l’individu à se projeter, c’est-à-dire à concevoir ici et maintenant une représentation de son futur tant par identification de son parcours, de son itinérance, de son histoire de vie, que par imagination, ouverture aux opportunités et autorisation à être celui qu’il souhaite être, ou encore par la mobilisation d’habiletés à la planification dans le but de scénariser la succession de ses actions, d’identifier les contraintes et les risques, de réduire les incertitudes. »

    Savoir-être.

    Concerne la manière par laquelle l’individu se situe en tant que personne à part entière : par rapport au contexte, par rapport à lui-même dans ce contexte, par rapport à sa position personnelle face aux problèmes qui s’y posent, par rapport aux autres; nous entrons ici dans la sphère des valeurs, des attitudes et des comportements.

    Savoir-faire.

    Le savoir-faire est la connaissance des moyens qui permettent l’accomplissement d’une tâche, d’un but, d’un objectif.

    Savoir-vivre.

    Le savoir-vivre est un ensemble de règles qui facilitent nos rapports avec les autres. Il découle de principes, de nécessités sociales, d’impératifs psychologiques qui lui donnent sa valeur.

    Le savoir-vivre se définit comme la capacité à se conduire de façon appropriée dans un contexte social et culturel donné et à interagir convenablement avec les autres personnes présentes.

    Synergie.

    Du grec ancien συνεργία, sunergia (« coopération »), de συνεργός, sunergos (« collaborateur, collègue »).

    Association, action coordonnée de deux organes pour l’accomplissement d’une même fonction.

    Type de phénomène par lequel plusieurs facteurs agissant en commun ensemble créent un effet global ; un effet synergique distinct de tout ce qui aurait pu se produire s’ils avaient opéré isolément, que ce soit chacun de son côté ou tous réunis, mais œuvrant indépendamment. Il y a donc l’idée d’une coopération créative.

    Langage